Koppert optimise les lâchers du ‘Nesi’ de la pépinière à la ferme

tomate nesidiocorus koppert.jpg

Koppert travaille depuis des semaines déjà sur les lâchers du Nesidiocoris tenuis en pépinière comme le cœur de son programme de lutte biologique contre les ravageurs de la tomate. C’est ça propre méthodologie développée en pionnier en 2009 en Espagne. Conformément à son principe d’engagement pour le résultat, Koppert tient à marquer la différence, car elle est la seule entreprise qui a commencé les lâchers du Nesi dans la pépinière pour compléter à la ferme, après la vérification de la bonne installation du prédateur et sa présence aux niveaux appropriés.

Les techniciens de Koppert, non seulement, s’occupent eux même d’effectuer les lâchers dans la pépinière, mais aussi de superviser l’ensemble du processus. Un aspect essentiel que Koppert a développé, en exclusivité, c’est la phase d’alimentation du Nesidiocorus juste avant que les plants de tomate quittent la pépinière en destination vers la ferme pour être transplanté. De cette alimentation dépend, en grande partie, le succès de la stratégie de lutte biologique sur tomate, puisque c’est la seule façon d’assurer la survie du prédateur au cours de l’opération de transfert et, en même temps, lui permet de commencer à développer sa fonction naturelle de contrôler d’une façon rapide et efficace.

“Ainsi, une période de transition durant laquelle le producteur coure le risque de laisser la plantation sans protection est évitée», dit Javier Villegas représentant Koppert à Almería.

source : www.elalmeria.es

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *