Innovation: une tomate myrtille !!

purple-tomato.jpg

 

Des chercheurs au centre de John Innes au Royaume-Uni ont créé un étrange prototype : une tomate pourpre qui est aussi riche en éléments nutritifs que les myrtilles.

Les chercheurs ont emprunté quelques gènes à partir d’un muflier et les ont mélangés avec des gènes d’une tomate. Quelques jours plus tard, un fruit hybride qu’on pourrait confondre avec une myrtille géante est apparu.

Bien que l’objectif principal des chercheurs fût d’avoir un produit ressemblant au Ketchup, plus nutritif mais sans coût supplémentaire, leur découverte a eu une image de marque qui a laissé son empreinte sur l’histoire de la science. Ces tomates pourpres sont très riches en anthocyanes, le composé qui donne aux myrtilles leur teinte profonde et qui offre une protection contre certains cancers et maladies cardio-vasculaires.

La modification génétique peut être un outil puissant quand il s’agit de la production alimentaire. Elle a le potentiel de nous aider à gérer les allergies alimentaires sans sacrifier les éléments nutritifs, maitriser les  insectes nuisibles sans avoir recours à l’utilisation des pesticides nocifs, conserver des fruits et légumes pour une période plus longue dans le réfrigérateur.

Une fois que la FDA (Food and Drug Administration ) a approuvé un aliment pour la consommation, les détaillants américains ne sont plus menés a l’identifier comme génétiquement modifiés. Presque toutes les papayes importées d’Hawai ont été génétiquement modifiés pour faire face à des insectes nuisibles. 

Ces fruits génétiquement modifiés ne pourraient jamais être différencié des autres dans une exposition à un supermarché. Cependant, ces fruits peuvent être facilement identifiés si on rajoute à leur prix un code PLU (Price Look Up). Les codes PLU sont imprimés sur les autocollants aux fruits et légumes qui ne peuvent pas être facilement enlever.

Ces autocollants permettent, en plus d’indiquer le prix au caissier, de communiquer si un fruit ou légume est génétiquement modifié, cultivé en biologique ou avec des engrais et pesticides chimiques.

Source : Freshplaza.com 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *