Hausse de 10% de la production de raisins de cuve

vigne.jpg

56 000 tonnes de raisins annoncées pour la campagne 2014/2015 contre 51000 pour la précédente. La région de Meknès/Guerrouane concentre 43% de la production.

C’est l’heure des comptes pour le secteur vinicole. En effet, la  production de raisins de cuve destinée à la vinification de la campagne viti-vinicole 2014/2015 est de l’ordre de 56 000 t contre 51 000 t en 2013/2014, soit une hausse d’environ 10%. Selon les déclarations de récoltes établies par les vinificateurs, conformément à la réglementation en vigueur, la production de vins au titre de la campagne 2014/2015 est supérieure à la moyenne enregistrée durant les cinq dernières campagnes vitivinicoles (328 000 hl). En effet, le volume total de vins produit au cours de cette campagne s’élève à près de 409 907,15 hl, marquant ainsi une hausse de l’ordre de 20% par rapport à cette moyenne. 
Les Celliers de Meknès a réalisé 73% de la production vinicole, suivi de SVCM avec 20,6%. Le reste, soit près de 6%, est partagé entre les autres producteurs, en l’occurrence les sociétés La Ferme rouge, Bourchanin, Vinvest, Val d’Argan, les Coteaux de Saadia.

Les 12 caves des régions vitivinicoles nationales aptes à la vinification

La répartition géographique montre que les vins rouges représentent environ 43% de la production dans l’Aire géographique (AG) Meknès/Guerrouane, suivi de l’AG El Hajeb/Béni M’Tir avec une production de 27%, de l’AG Gharb avec 14% et de l’AG. Benslimane/Zenata avec 10%. Le reste étant de 6% est réparti entre les AG (El Hajeb/Guerrouane, Zaer, Khémisset/Guerrouane, Berkane et Essaouira).

Pour les vins rosé/gris, 27% sont produits dans l’AG Guerrouane (Meknès/El Hajeb), 27% dans l’AG Béni M’Tir-El Hajeb, 22% dans l’AG Doukkala et 18% dans l’AG Zenata (Benslimane). Les 6% restants sont répartis entre les AG (Essaouira, Berkane et Khémisset).
Les vins blancs, quant à eux, viennent de l’AG Guerrouane (33%), de l’AG Zenata-Benslimane (32%) et de l’AG Béni M’Tir -El Hajeb (17%). Le Zaer et le Doukkala produisent respectivement 7 et 4%. Le reste, 7%, est réparti dans les AG (Khémisset, Essaouira et El Hajeb/Guerrouane).Au titre de la campagne vitivinicole 2013/2014, les commissions régionales mixtes (ONSSA/EACCE) relevant du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, ont entrepris, des visites d’inspection au niveau des caves ayant sollicité l’agrément de vinification. 
La commission centrale, regroupant des représentants de l’ONSSA, de l’Administration des douanes et impôts indirects et de l’EACCE qui est habilitée à donner son avis sur l’octroi de ces agréments s’est réunie au mois de septembre 2014 et examiné les rapports d’inspection établis par les commissions régionales précitées. Les 12 caves, implantées dans toutes les régions vitivinicoles nationales, ont été toutes reconnues aptes à la vinification et ont bénéficié de l’agrément dont il s’agit puisqu’aucune irrégularité majeure n’y a été constatée.

Source : lavieeco.com

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *