Guerre des fruits : des agriculteurs français bloquent les camions espagnols

guerre fruits.jpg

Une centaine d’agriculteurs français ont bloqués  jeudi 17 Juillet pendant trois heures  plusieurs camions espagnols chargés de pêches,  près de la ville Perpignan pour protester contre le faible prix des importations du fruit . Les manifestants leur cargaison ont été pulvérisé avec de gasoil pour la rendre inutilisable. Tel que rapporté par le président la Chambre d’Agriculture du département des Pyrénées-Orientales, Michel Guallar, l’objectif de cette action est d’ “attirer l’attention des politiciens” .

Les agriculteurs français considèrent que les producteurs espagnols  font du dumping  en exportant leurs produits à un prix aussi bas  rendant impossible pour leurs concurrents français de vendre leurs fruits en Belgique et en Allemagne.

Appel pour plus de contrôle à la frontière espagnole :

“Je veux démystifier la question de la France contre l’Espagne.  Nous n’avons rien contre les producteurs espagnols, mais  on ne comprends pas comment il est possible, ce qui reste pour les producteurs et comment faire pour vivre , bien que les salaires sont plus faibles en Espagne “, a noté Guallar à  Efe.

Ce même porte-parole a assuré : “Les importations de pêches espagnoles perturbent complètement  le marché pour atteindre des prix très bas, et nos réfrigérateurs sont pleins, car  nous ne pouvons pas continuer . ” Selon Guallar, la situation est plus grave cette année parce que ” il y’a production importante partout dans le monde , les Espagnols sont venus sur le marché trop tôt et ont pénétré les marchés de l’Allemagne et le Benelux à des prix de dumping , au point que   nous ne pouvons pas exporter là-bas ” .

La protestation des agriculteurs Gaulois a été convoqué contre les camions espagnol par la Fédération Départementale des exploitations agricoles (FDSEA) et le syndicat des jeunes agriculteurs, dont les bannières et pancartes “Arrêter le  déversement Produisons français! ” .

Les deux organisations agricoles soulignent que « la production est à l’avantage de la situation  maintenant “et appellent” les autorités à  intensifier les contrôles sur les produits à la frontière espagnole  et veiller à ce que la loi française s’applique. “

Les plaintes des espagnols au gouvernement français :

La Fédération des coopératives agricoles de Catalogne (ACFC) a déjà annoncé qu’il  va déposer une plainte “formelle et ferme” pour le gouvernement français pour des attaques  tels que jeudi qui n’a pas été la seule car  il ya eu plusieurs ces derniers jours .

Surroca annoncé que  dénoncer “la violation du droit à la libre circulation des marchandises  au sein de l’Union européenne “. L’ACFC a également  accusé d’avoir menti aux représentants du gouvernement français , qui ont déclaré que les camion n’avait pas les documents nécessaires.

Espagne appelle à des mesures exceptionnelles de régulation du marché

En outre, Surroca  demande des mesures “exceptionnelles“  pour les pays producteurs de pêches et nectarines  “retirer des produits du marché tous ensemble“  pour répondre à la crise des prix, car il assure que les quantités en stock et la baisse de la demande ont entraîné  la saturation du marché et une baisse des prix “intenables” .

Sur le même sujet, le directeur général de la  Fédération des producteurs et exportateurs de fruits,  légumes, fleurs et plantes vivantes (Fepex), José María Pozancos, a indiqué que  il ya “trop ​​de tension”, car la situation du marché est «extrêmement difficile» , et a réitéré la  nécessité d’une réglementation efficace “pour éviter les crises” comme celle-ci ne se répète plus…

   Source : rteve.es

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *