Le Greening des agrumes atteindra l’Espagne via le Portugal

Le 2ème Forum Citriculture de Huelva a réuni des techniciens et des producteurs du secteur Andalou, principalement de Huelva, à Gibraleón, l’une des communes productrices d’agrumes de Huelva.

Le forum, organisé par Ecovalia, a été suivi, entre autres, par le directeur général de la santé de la production agricole du ministère de l’Agriculture, Valentín Almansa. Il a dit que les deux plus grandes menaces pour les agrumes (du point de vue phytosanitaire) sont le Greening des agrumes et le Xylella. Les deux maladies sont actuellement sous le contrôle strict de l’administration publique, mais cela ne signifie pas qu’il est possible de baisser notre garde”.

Almansa a expliqué que dans la péninsule il y a deux foyers contrôlés du Greening des agrumes, un en Galice et un autre au Portugal. Aucun d’entre eux n’est proche des zones de production des fruits, mais cela est apparu avec le transfert de plants provenant de zones infectées qui sont utilisées comme plantes ornementales ou décoratives, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas soumis à des traitements rigoureux ou continus.

Le vecteur de cette maladie, qui est le psylle, a gagné du terrain, de sorte que le début d’attaque en Galicie a déjà rejoint celle du Portugal et progresse maintenant vers le sud. Il est déjà dans la région de Lisbonne et devrait continuer le long de la bande côtière,  tôt ou tard il devrait atteindre le sud du Portugal.

Le psylle, est l’insecte responsable de la propagation de cette maladie  est communément connue, a une population établie dans les régions des Canaries et des Açores, îles d’où elle a sauté dans la péninsule avec le transfert des graines. Cela a entraîné le bannissement du matériel végétal provenant de ces zones.

Le Greening des agrumes est un parasite qui se propage très rapidement, bien que le psylle puisse être facilement contrôlé par les moyens disponibles sur le marché. “Ce qui est le plus difficile est de mettre des barrières pour sa propagation.”

La Xylella est un autre ravageur qui a mis en alerte les systèmes de sécurité du Ministère et du Conseil d’Agriculture d’Andalousie. Valentin Almansa a expliqué que c’est une maladie qui affecte un large éventail de cultures, y compris les agrumes. Les bactéries qui causent cette maladie sont très diverses, de sorte qu’elles n’affectent pas toutes les variétés d’une culture donnée. Des débuts d’attaques ont été détectées aux Baléares et à Alicante, mais elles sont contrôlées et sont également apparues en raison du mouvement du matériel végétal.

Jusqu’à présent, la propagation de la tache noire, une maladie causée par un champignon, et qui est fréquente en Afrique du Sud et en Argentine, a été empêchée. Pour l’instant, les autorités espagnoles ont réussi à faire en sorte que les marchandises qui arrivent dans les pays européens ne traversent pas notre territoire, évitant ainsi un risque.

L’Espagne est exempte de ce ravageur, qui n’existe dans aucun pays d’Europe où il y’a des agrumes, mais l’alerte subsiste en raison des graves dommages qu’elle pourrait causer sur le marché des agrumes.

Le directeur général de Mapama a défendu la production biologique en raison de la valeur ajoutée qu’elle apporte et a encouragé les producteurs à appliquer les contrôles prévus par la loi pour prévenir la propagation des maladies et des ravageurs, car «au final, nous en bénéficierons tous». Valentin a souligné que les obstacles réglementaires “ne sont pas un caprice administratif” et a averti que si les producteurs “réagissent immédiatement à tout incident, nous éviterons la propagation de maladies et empêcherons d’autres dommages”.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Nature BioLab dit :

    Bonjour.
    Notre protocole enzymatique est capable de remédier biologiquement à toute les pathologies et ravageurs des plantes curables et incurables par la chimie classique tel que le greening des agrumes, la Tristesa, le Pou de San José, le Feu bactérien…

    Notre protocole est pris en charge par le chef de laboratoire le Professeur Hajlaoui à l’Institut National de Recherche Agronomique (INRAT), issue du Ministère de l’Agriculture en Tunisie.

    MEILLEURES SALJTATIONS.
    Dr. Haj M’Hamed. A

  2. Nature BioLab dit :

    Bonjour.
    Notre protocole enzymatique est capable de remédier biologiquement à toute les pathologies et ravageurs des plantes curables et incurables par la chimie classique tel que le greening des agrumes, la Tristesa, le Pou de San José, le Feu bactérien…

    Notre protocole est pris en charge par le chef de laboratoire le Professeur Hajlaoui à l’Institut National de Recherche Agronomique (INRAT), issue du Ministère de l’Agriculture en Tunisie.

    MEILLEURES SALUTATIONS.
    Dr. Haj M’Hamed. A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *