GlobalG.A.P : Les 7 clés pour mieux choisir votre organisme de certification et réussir votre audit

Vous voulez passer l’audit pour la première fois, ou vous êtes déjà certifiés et vous voulez changer d’organisme de certification et vous avez du mal à choir un nouveau cabinet d’audit ? Ces 7 éléments vont vous permettre de faire un bon choix afin de passer un audit dans de bonnes conditions, entre les mains de professionnel.  

L’accréditatios :

Tout d’abord l’organisme de certification doit être accrédité pour réaliser les audits GlobalG.A.P. Afin de vérifier ceci, il vous suffit de suivre ce lien en le copiant dans votre navigateur (https://www.globalgap.org/uk_en/what-we-do/the-gg-system/certification/Approved-CBs/index.html) et chercher l’organisme sur lequel vous enquêtez (Cette capture écran n’est pas traduite en français, mais c’est facile à comprendre).

Les statuts possibles sont comme suit :

Provisoire : l’organisme de certification a passé avec succès les premières étapes du processus d’approbation GLOBALG.A.P.  Conformément à la partie III du Règlement général et est autorisé à délivrer des certificats non accrédités à un nombre limité de producteurs pour un ou plusieurs sous-champ d’application.

Approuvé : l’organisme de certification a terminé toutes les étapes du GLOBALG.A.P. processus d’approbation (y compris l’accréditation) et est autorisé à délivrer un nombre illimité de certificats accrédités pour un ou plusieurs sous-champ d’application.

Carton jaune : Sanction infligée à l’organisme de certification conformément au règlement général, partie III, point 9.3.3.

Carton rouge : suspension de l’organisme de certification conformément au règlement général, partie III, point 9.3.4

Toujours sur la même page vous pouvez vérifier, par la suite, si le cabinet en question est accrédité pour faire les audits pour les autres modules comme GRASP, Nurture, AH, GGPlus…etc.

ACERTA

2- La performance

Toujours sur la base de données de GlobalG.A.P, vous pouvez vérifier aussi le score. C’est une note attribuée par GlobalG.A.P à chaque organisme après son évaluation et qui reflète son niveau de respect des modalités générale de GlobalG.A.P.

Évaluation des performances :

Déplacez la souris sur les étoiles pour voir les indicateurs de performance clés utilisés pour l’évaluation. Parmi ces indicateurs de performance il y’a :

  • La performance du bureau central
  • La qualité de l’audit
  • La qualité des rapports d’audits
  • La durée de traitement d’audit…etc.

La note varie de 1 à 5 :

  1. performances inacceptables et faibles,
  2. Améliorations majeures nécessaires,
  3. Quelques améliorations nécessaires,
  4. Bonnes performances,
  5. Excellentes performances.

Ce critère donne une idée sur le sérieux et le professionnalisme du cabinet !

Qui sont les organismes qui opèrent au Maroc ?

Pour voir les organismes ayant un bureau qui opèrent au Maroc il suffit de choisir la région et ensuite choisir le pays (voir image en dessous)

Voici les organismes qui opèrent au Maroc (par ordre alphabétique) la liste risque de ne pas être exhaustive : ACERTA, Bureau Vertitas, Certima, Certis, DNV, Ecco Ingeneros, ISACERT, KIWA,  Sygma Certification, TUV Nord.

3- Les ressources

  • Les auditeurs

Il très importants de s’assurer que l’organisme avec lequel vous projetez de travailler, a les ressources nécessaires pour assurer un bon service. En effet, l’organisme doit disposer d’un nombre suffisant d’auditeurs, disponibles selon votre convenance et avec les qualifications convenables. Pour cela, n’hésitez pas à demander au cabinet de vous envoyer les CV des auditeurs dont il dispose. Et par la même occasion vérifiez si les auditeurs sont bien des agronomes et qu’ils ont une bonne expérience sur le terrain avant de devenir auditeur, car sinon l’auditeur non seulement ne vous apportera aucune valeur ajoutée lors de son passage mais encore vous risquez d’être importunés sur certaines exigences par son manque d’expérience.  

  • L’équipe administrative :

 Vérifiez aussi si l’organisme a quelqu’un dans l’administration, car sinon il vous sera difficile de traiter avec un auditeur qui risque d’être souvent occupé ou sur le terrain à faire des audits. C’est très important de demander à l’organisme quels sont les personnes que vous pouvez contacter en son absence. C’est un critère primordial, car contrairement à ce que l’on croit la relation avec l’organisme de certification ne se limite pas au jour de l’audit mais comme tout autre fournisseur de service vous allez avoir besoin de le contacter plusieurs fois par an.

  • La réactivité

C’est un critère d’une importance capitale et c’est facile de le tester. Il vous suffit de demander à l’organisme de vous préparer différentes offres de services l’une après l’autre. C’est-à-dire, après la réception d’une première offre, demandez-lui une autre offre en ajoutant une autre norme et/ou en changeant un critère donné (superficie, culture, etc) vous pouvez demander, ensuite une offre pour une formation, un audit à blanc…etc. L’objectif est de tester la réactivité du cabinet et son professionnalisme. Ce test vous permet aussi d’avoir une idée sur le critère précédant.

Il serait intéressant si vous vous renseignez sur la durabilité et l’efficacité de la relation client et du service après-vente, notamment via le témoignage d’autres producteurs, afin d’évaluer l’adéquation de la communication (publicité et marketing) avec la réalité de l’expérience utilisateur.

  • Le respect des délais

Il est primordial que l’organisme soit très respectueux avec ses engagements et ainsi respecter les délais convenus comme le rendez-vous de l’audit, l’édition du rapport d’audit et l’émission du certificat. Malheureusement vous ne pouvez pas vérifier ceci avant l’audit, mais vous pouvez avoir des indices durant la période de prise de contact. Mais le plus important est de se renseigner auprès de d’autres producteurs de recevoir le certificat dans un délai donné, généralement avant de commencer l’exportation par exemple ou avant la fin de validité du certificat précédent.

  • Le domaine de compétence

Assurez-vous que le cabinet en question peut assurer la certification pour d’autres modules dont vous auriez besoin pour le future. En effet généralement, vos clients vont vous demander d’autres certifications comme Tesco Nurture, GRASP, AH, BRC…etc.  La gamme de services (ou modules) offerts par le cabinet est un élément décisif sur la possibilité de collaboration à long terme.

  • Le prix

J’ai fait exprès de laisser ce critère en dernier lieu, ce n’est pas parce qu’il n’est pas important mais car c’est le critère le plus facile pour vous à appréhender et généralement les novices dans le domaine ne regarde que ce critère. Soyez vigilant ne commettez pas l’erreur de dire puisqu’un organisme est accrédité et délivre des certificats donc ils sont tous les mêmes, soyez vigilant tout de même. C’est comme si vous dites, peut importer le moyen de transport que je peux emprunter lorsque je veux voyager d’une ville à une autre séparée de 500 kilomètres !

Vous devrez décider du montant que vous êtes prêt à payer pour l’obtention de votre certificat et l’équilibre que vous voulez trouver entre le coût, la fiabilité, et la qualité du service en général.

 S’il s’agit de votre premier audit, je vous recommande vivement de demander un devis à deux ou trois organismes avec de bonnes références. Et il faut décortiquer le devis, car certaines offres ne présentent pas tous les éléments qui seront facturés clairement à savoir, les frais d’enregistrement, les frais d’audit, frais de déplacement …etc.

Il est important de fixer et prioriser les critères de choix : qu’est-ce qui est le plus important, le prix, l’expertise de l’auditeur ou la qualité du service, etc. ?

Par la rédaction d’Hortiecnews

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *