Fruits et légumes : vers la route du bonheur

f_et_l_1.png

Les fruits et légumes ont été identifiés comme une clé essentielle du bien-être mental. Une étude de l’Université du Queensland souléve que la consommation de huit (ou plus) portions de fruits et légumes par jour conduit non seulement à une meilleure santé physique, mais améliore aussi le bien-être mental.

L’étude, menée par le chercheur Dr Redzo Mujcic de l’université de pharmacie UQ, a impliqué plus de 12 000 adultes australiens.

Le dr Mujcic a trouvé que les participants étaient plus heureux quand ils mangeaient cinq portions de fruits et quatre portions de légumes chaque jour.

“Les résultats ont montré que la consommation optimale est de quatre fruits et quatre légumes par jour pour assurer un bon niveaus de bien-être, et que moins de 25 pour cent des adultes australiens consomment cette quantité,” a t-il dit.

Dr Mujcic a déclaré que cette étude a challengé les lignes directrices de l’alimentation saine promus par de nombreux gouvernements à travers le monde.

“Il y a beaucoup de messages de santé publique, tels que les directives de l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé), qui promeut la consommation de cinq fruits et légumes par jour”, à t-il dit.

“Alors que la partie combinée de huit ou plus peut sembler relativement élevé, les résultats actuels sont étroitement en ligne avec des études récentes du Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande.

«Notre recherche indique que les lignes directrices actuelles ont besoin d’être revues.”

La recherche a constaté que le profit du bien-être découlant de manger plus de fruits et légumes étaient beaucoup plus élevés chez les femmes que les hommes et qu’en général, la consommation des fruits seuls a eu un plus grand impact sur la santé mentale que manger des légumes.

Dr Mujcic dit qu’il a utilisé plusieurs données pour répondre aux questions séculaires – les fruits et légumes sont ils bon pour nous? Et, combien devrions-nous en manger?

“Les données ont été recueillies à partir du même groupe d’individus, âgés entre 15 et 93 ans, sur une période de deux ans sur leurs choix alimentaires et mode de vie, avec un certain nombre de mesures de santé mentale et physique,” a t-il dit.

“Avec ces données, nous avons pu utiliser des méthodes statistiques beaucoup plus développées pour répondre à ces types de questions.”

On a demandé aux participants à l’étude d’évaluer leur niveau de bonheur et d’enregistrer leur consommation quotidienne de fruits et légumes.

Dr Mujcic dit que des essais à grande échelle sont nécessaires pour mieux informer le public et passer le message pour assurer le bien être.

Une portion de fruit ou un légume est équivalente à la taille de la paume de votre main.

Source : uq.edu.au

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *