Fraise : “En absence de la concurrence marocaine les fraises égyptiennes coûtent cher en Belgique … “

La saison des fraises égyptiennes a recommencé. “Un peu plus tôt que l’année dernière, et les attentes sont très positifs. Tout d’abord, il n’y a pas de concurrence. Il y a des approvisionnements de Jordanie et du Maroc, mais c’est minime.

Par ailleurs, la production en Belgique et aux Pays-Bas est actuellement faible. Cela signifie un bon départ pour l’Égypte “, déclare Alain Tulpin du groupe Tulpin. Le Groupe Tulpin utilise, depuis des années déjà, le fret aérien en particulier pour les fraises égyptiennes destinées au Royaume-Uni.

Tulpin indique que les prix sont élevés. “Je m’attends à ce que les prix restent élevés au moins jusqu’à la fin de l’année, en raison de l’offre et la situation du marché et la faible concurrence qui se profile. La Belgique et les Pays-Bas ont si peu de production, ils n’exporteront probablement pas beaucoup plus; Ils préfèrent approvisionner leurs clients domestiques permanents. En outre, la production de l’Espagne est attendue plus tard. “Il pense que les prix dans les supermarchés belges sont très élevés. “Seuls certains consommateurs vont acheter des fraises aussi chères. Surtout les personnes âgées, je pense. ”

Le fournisseur de services  logistiques s’attend à ce que les volumes augmentent. “L’année dernière a été une mauvaise saison pour les fraises égyptiennes, donc nous aurons une meilleure saison, en tout cas. De plus, je n’attends rien de spécial. Il est remarquable que les détaillants britanniques deviennent plus stricts dans leurs choix de contraintes. Par exemple, ils veulent que l’Egypte cesse d’envoyer un certain type de variétés parce que la couleur serait trop sombre. La différence de couleur avec les premières fraises espagnoles est trop grande. Nous avons donc souvent à changer nos variétés. “

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *