FEPEX réclame un contrôle efficace contre la tomate marocaine

tomate_maroc.jpg

Le groupe de travail des prévisions de tomate de la commission européenne, composé d’experts des pays membres et des fonctionnaires de la commission européenne, discuteront lors d’une réunion qui se tient aujourd’hui la situation des marchés de la tomate ainsi que les prix d’entrée pour les importations en provenance du Maroc.

En ce qui concerne le prix d’entrée des tomates en provenance du Maroc, FEPEX (Fédération espagnole des producteurs et exportateurs de fruits et légumes) soulève que l’analyse comparative de la valeur des importations de la saison dernière et la campagne en cours ne reflète pas concrètement la situation du marché. FEPEX estime que l’utilisation d’une seule valeur  à l’importation pour tous les types de tomates, y compris les petits fruits (cerise), empêche de suivre de près la situation du marché et d’appliquer les mesures de protection prévues par l’accord de partenariat.

En outre, FEPEX proposera à la commission européenne un prix de retrait spécifique pour la tomate cerise, qui dispose actuellement d’une contribution communautaire de 18,30 euros pour cents kilos, ce montant est financé à 50% par les organisations des producteurs. FEPEX estime que ce montant est nettement insuffisant pour gérer les situations de crises pour ce segment du marché, qui souffre  de la forte concurrence des importations en provenance du Maroc. En conséquence, en 2014, le prix de départ de la tomate des producteurs espagnols a chuté de 14,5% par rapport à l’année précédente.

Un autre point qui fera partie de l’ordre du jour de la réunion menée par la commission européenne ce sont les pratiques commerciales déloyales dans la chaîne alimentaire.

Source : revistamercados.com

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *