Faible rendement pour la pastèque précoce d’Almeria

pasteque.jpg

Le comité exécutif de ASAJA-Almería s’est réuni il y  a quelques jours pour discuter des prévisions de la récolte du melon et de la pastèque dans la province d’Almeria,  et a conclu qu’il est nécessaire d’accroître les efforts pour parvenir à atteindre des Brix élevés pour ces deux cultures  en retardant les récoltes.

Selon le vice-président, Pascual Soler, les rendements de la pastèque par hectare sont encore inférieurs à 50% à ce qui est habituel en raison de l’impact de la pluie, le froid et le vent qui ont sévit durant les mois de pollinisation.

Dans le même sens, Manuel Lopez, membre du comité exécutif, a déclaré que dans certaines régions les rendements du melon sont inférieurs à 30% par rapport au rendement habituel. ASAJA a rappelé au cours de cette réunion que la production Almérienne est entrée au marché alors qu’il est déjà saturé avec des productions en provenance des pays tiers, et que les paramètres de saveur  et du meilleur goût sont la meilleure carte pour être compétitifs sur le marché, vu que la demande des consommateurs s’oriente vers ces caractéristiques pour les fruits de saison.

“Nous sommes conscients que les agriculteurs font face aux coûts de production et au financement de la campagne, surtout vu les conditions qui ont eu lieu en automne (pluie, froid …), cependant, attendre quelques jours pour faire la récolte n’est pas significatif et permettra d’augmenter la saveur du fruit de 20% de plus”, explique Angel Lopez, directeur des services techniques de Asaja-Almería.

Malgré cet engagement à la saveur qui a été faite chaque année, ASAJA recommande de retarder la récolte après maturation et de réaliser des pratiques culturelles qui permettent d’augmenter le taux de sucre telles que la réduction au maximum possible des apports en eau.

ASAJA fait cet appel à tous les opérateurs qui estiment que les fruits qui vont être récoltés à ce moment ont été pollinisé au cours des mois les plus froids de l’année, quand il y’a eu des phénomènes tels que la pluie et le vent qui ont entravé la pollinisation. Il est donc conseillé de retarder la date de récolte de plusieurs jours pour obtenir cette augmentation en degrés de Brix.

Source : revistamercados.com

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *