Espagne : Manifestation contre les agrumes égyptiens dans le port de Castellón

Le 27 février, l’association des agriculteurs de Valence et la Fédération provinciale des agriculteurs et de l’élevage de Castellón ont organisé un rassemblement devant le port de Castellón pour protester contre l’arrivée des oranges Navel en provenance d’Egypte.

Ainsi, ces organisations agricoles poursuivent la campagne de mobilisations « contre la grave crise que traverse le secteur des agrumes » qui a débuté le 14 décembre dernier par une manifestation devant le Département de l’Agriculture et qui s’est poursuivie par des manifestations successives à Valence et à Madrid.

De cette façon, les mobilisations se succèdent. Ce lundi environ 7 000 personnes sont sorties dans la rue à Nules et Benicarló, appelées par la Plate-forme pour la Dignité du Llaurador.

L’Égypte est l’un des pays concurrents qui concerne le plus le secteur des agrumes, avec l’Afrique du Sud, la Turquie et le Maroc. Ces quatre pays exportent déjà vers l’Union européenne, le marché traditionnel de l’orange de Castellón, deux fois plus que les entreprises de la province.

En ce sens, et en général, le message du secteur passe, selon le catalogue de propositions qui a été lu dans Nules et Benicarló pour deux raisons. La première est la demande d’aide directe aux petits agriculteurs, qui ont vu comment 220 000 tonnes de clémentines n’ont pas été récoltées à Castellón. La seconde, liée à ce que Fepac et Ava dénoncent, est l’exigence pour les institutions européennes de renégocier « tous les accords signés avec les pays tiers » et d’améliorer les contrôles pour assurer la réciprocité des agrumes entrant sur le vieux continent et répondant aux mêmes exigences que les fruits valenciens.

Source : elperiodicomediterraneo.com 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *