Espagne : Le Danger ce n’est pas le Maroc mais plutôt la Hollande

Espagne danger hollande.jpg

Lors de la réunion sur “l’Année internationale de l’agriculture familiale“ avec la tenue de la Conférence internationale sur le sujet dans lequel Almería a beaucoup à dire, car son modèle horticol est fondé précisément sur ce type d’agriculture. Et la première leçon était celle donnée par le coordinateur de cette conférence, le professeur d’économie Emilio Galdeano, il a assuré que la ferme familiale a été au cœur du succès du ‘le miracle d’Alméria’ et est devenu l’un des plus efficaces au monde, à la fois d’un point de vue de la production et à partir d’une répartition plus homogène de ses avantages.

Garcia a informé les horticulteurs d’Almeria de rester sur leurs gardes à tout moment vias à vis d’une augmentation prévisible de la concurrence, et mis en garde contre les risques de satisfatcion”, car une bonne campagne ne garantit pas que l’année prochaine sera de même• À son avis, les producteurs et les commerçants doivent faire leur autocritique et continuer à évoluer s’ils veulent rester au top du marché…”. Cependant, il a, également, souligné dans son discours que ce modèle agraire ” il y’a de l’aide et le soutien garantis, mais en gardant toujours à l’esprit que le succès d’aujourd’hui ne garantit pas l’avenir, il est donc nécessaire d’innover, continuer à travailler et à améliorer.”

Tomás García a parlé de la concurrence et des menaces à l’agriculture et a été catégorique en affirmant que la vraie compétition ne vient pas du sud du Maroc, mais ce qui vient chaque année à partir du Nord de l’Europe. Par exemple, le fait que dans les dix dernières années, les Néerlandais ont augmenté de plus de 500.000 tonnes de tomates sur les marchés européens, tandis que le Maroc a fait quelques 150.000 tonnes.

savoir plus 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *