Espagne Kumquat et le fruit de la passion, une alternative aux agrumes traditionnels

En Espagne, la culture du kumquat est apparue comme une alternative viable aux agrumes traditionnels, car son prix de marché en fait un produit rentable. Cet agrume exotique ressemble à une petite orange (deux à quatre centimètres de diamètre), pèse entre 10 et 20 grammes et a une couleur attrayante. Sa saison dure de décembre à mai, comme le reste des agrumes, mais il est plus résistant et a une longue durée de vie.

“Les caractéristiques du kumquat permettent une récolte et une vente meilleures. Il est également facile à gérer par rapport aux agrumes traditionnels. La récolte commence en Espagne avec de bonnes ventes jusqu’à ce que l’Italie et la France (Corse) entrent sur le marché”, explique José Carlos, directeur de BioAlgarrobo, qui produit 40 000 kilos de kumquat biologique par an.

“Cette campagne a été difficile, avec des prix plus bas que prévu”, a déclaré José Carlos. “Une des raisons de la faiblesse des prix est la saturation du marché et les récoltes tardives dues au climat. Le mois de décembre est le meilleur mois pour le kumquat, mais le fruit n’était pas prêt. En janvier et février, la demande était faible, “affirme le gérant.

Un autre produit exotique de BioAlgarrobo avec un bon potentiel en Espagne est le fruit de la passion, qui est cultivé dans des serres toute l’année.

“Jusqu’à présent, ces produits étaient importés exclusivement de la Colombie ou d’Ouganda, mais le consommateur européen préfère les produits européens biologiques. Les pays exportateurs tels que la Colombie ou l’Ouganda ne peuvent pas faire concurrenceaux ces produits européens. Le consommateur qui préfère les produits biologiques préfère les produits locaux respectueux de l’environnement”, explique le responsable. Les produits exotiques, qui occupaient une part marginale du marché, gagnent en popularité grâce à leurs propriétés nutritionnelles (antioxydants) et aux tendances gastronomiques.

Le cycle de vie du fruit de la passion est court, mais il a un développement rapide. La première année, il produit 1 kg / m2, la seconde entre 2 et 3 kg / m2 et la troisième environ 5 kg. “C’est la production dans le pays d’origine. Nous étudions actuellement si les cultures espagnoles offraient la même rentabilité”, déclare José Carlos.

“En Espagne, la popularité des produits biologiques sera renforcée lorsque des détaillants tels que Mercadona commenceront à proposer cette gamme. Bien que la culture soit difficile, elle profite à toute la chaîne. Les marges de prix sont intéressantes et le producteur réalise des bénéfices plus importants, malgré les difficultés impliqué dans le processus de culture. Un consommateur averti est disposé à payer la différence. Cependant, l’augmentation de la production fait déjà baisser les prix “, explique le directeur de BioAlgarrobo.

La société basée à Malaga exporte 90% de sa production en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche et en France. Avec 200 producteurs et 200 hectares de fruits et légumes biologiques, ses installations sont entièrement autonomes sur le plan énergétique, grâce à l’utilisation de panneaux photovoltaïques qui génèrent suffisamment d’énergie pour fonctionner efficacement, dans le respect de l’environnement.

Source : freshplaza.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *