Espagne: AVA-ASAJA propose de convertir les 10,000ha de la production d’agrumes

agrumes_espagne.jpg

Le président de L’Association des agriculteurs de Valence (AVA-ASAJA) en Espagne, Cristóbal Aguado, a décrit la campagne actuelle d’agrumes comme un “désastre total”, et a proposé de convertir 10 000 hectares de terres agricoles pour lutter contre la crise des prix. 

Cristóbal Aguado a fait ces commentaires lors d’une réunion de l’assemblée générale de ladite association, où il a également affirmé qu’un vrai débat entre les divers intervenants du secteur de la production des agrumes en Espagne ainsi que le gouvernement régional doit être lancé  pour créer un plan d’action visant à lutter contre la perte de rentabilité de ce secteur.

La proposition d’Aguado pour la conversion des terres affecterait la variété clemunule, l’un des cultivars de clémentines les plus populaires cultivées en Espagne, ainsi que la Navel et la Navelina, dont les rendements élevés sont jugés se concentrer sur certaines périodes de la campagne ce qui provoque l’effondrement des prix.

Le projet implique également la plantation de variétés de mandarines précoces ou tardives sur les 10 000 hectares, et pourra également comprendre la plantation d’autres nouvelles cultures.

AVA-ASAJA juge que la conversion de ces 10 000 hectares va retirer plus de 300 000 tonnes de fruits du marché.

“Cette proposition ne constitue qu’une première étape, et nous croyons que c’est parfaitement réaliste et faisable, ceci nous permettra d’organiser notre offre et nous aidera à avoir un peu plus de contrôle sur le marché. Ce qui est clair, c’est que nous ne pouvons pas continuer ainsi pour d’autres campagnes”, a déclaré Aguado.

“L’année dernière, plus de 3 000 hectares de la production d’agrumes ont été abandonnés en Valence, et pendant la dernière décennie 24 500 hectares ont été abandonnés. ceci représente environ 13,5% de la production d’agrumes. Les premiers perdants sont les producteurs, mais si nous ne réorganisons pas et que nous ne commençons pas à agir comme un secteur sérieux, professionnel et uni, tout le secteur de production des agrumes en Valence sera condamné “.

“Si nous voulons vraiment nous sauver de cette situation critique, nous devrons tous s’assoir et discuter autour d’une table ronde.”

En effet, ces plans de reconversion variétale font partie d’un projet de réforme beaucoup plus large et plus ambitieux que les représentants agricoles ont discuté lors de réunions régulières.

D’autres initiatives annoncées par Aguado comprennent l’obtention de nouvelles variétés de l’Institut Valencien de la Recherche Agricole (IVIA), la promotion de la consommation grâce à des campagnes publicitaires et l’introduction de modifications législatives pour mieux gérer la façon dont les producteurs de ce secteur sont organisés.

Source : freshfruitportal.com

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *