Enquête sur la corruption pour l’octroi des marchés dans le cadre du PMV ?

Aziz akhannouch, minstre agriculture

Selon un article publié ce vendredi 12 août, le ministre de l’agriculture Aziz Akhanouch aurais ordonné d’ouvrir une enquête exhaustive sur les marchés du PMV pour vérifier les critères et les conditions qui ont permis à une dizaine de société d’obtenir  des marchés dans le cadre du Plan Maroc Vert. Des sources bien informées du même journal qui été à l’origine de l’information, parue dans le numéro du vendredi 12 août, ont déclaré que Akhanouch a constitué une commission de l’intérieur du ministère de l’agriculture pour la révision de tous les dossiers et interroger certains responsable régionaux et provinciaux sur des dizaines de plaintes reçues par le ministère relatives à des sommes d’argents évaluées à des millions de dirhams pour l’octroi des marchés dans le cadre du PMV. Et selon Almassae, Akhanouch été obligé d’ouvrir une enquête urgente après que les plaignants ont menacé de recourir à la justice pour dénoncer la corruption et “la complicité“ des ingénieurs agronomes qui n’ont pas effectué les opérations de surveillance de routine pour les opérations d’aménagement et de plantation des arbres fruitiers dans les régions du Maroc.  Ajoutant dans le même veine l’enquête “comprendra des dizaines de fonctionnaires du ministère de l’Agriculture, sens que l’enquête concernera des dizaines de responsables dans le ministère de l’agriculture après que des centaines plaines ont affirmé que les entreprises qui ont gagné des millions de dirhams ne respectent pas les cahiers de charges en donnant des pots de vins à des responsables dans le ministère de l’agriculture pour fermer les yeux sur les violations commises »

 

Mais un communiqué du ministère publié samedi par la MAP et relayé par plusieurs organe de la presse nationale a dementi ces propos. Voici celui publié par l’ECONOMISTE : Aucune enquête n’est menée sur de supposés dysfonctionnements dans l’exécution du Plan Maroc Vert (PMV). C’est le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime qui l’affirme suite aux informations publiées par un quotidien sur des dysfonctionnements dans le Plan Maroc Vert “qui risquent de faire tomber de grosses têtes”. La tutelle “n’a ordonné d’ouvrir aucune enquête exhaustive au sujet des marchés liés au PMV”, précise-t-elle. Le département d’Akhannouch rappelle en ce sens que le PMV dispose d’outils de suivi, de contrôle et d’audit aux niveaux local, provincial, régional et national qui sont activés de façon permanente conformément à la loi.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *