Egypte : l’exportateur ICAPP rappelle ses fraises du marché américain

En Egypte, l’International Company for Agricultural Production & Processing (ICAPP), basée dans la ville de Ramadan, a décidé de rappeler les fraises qu’elle a exportées sur le marché américain, depuis le début de l’année 2016.

La manœuvre vise à limiter le risque de propagation d’une épidémie d’hépatite A, après l’apparition de la maladie dans plusieurs Etats américains.

Si les tests menés par la compagnie n’ont, jusque-là, détecté le virus dans aucun chargement de l’ICAPP, sa direction indique que “ce rappel vise à atténuer tout risque possible en matière de santé publique”.

Ce rappel pourrait marquer un tournant dans cette affaire qui a vu plusieurs dizaines de cas d’hépatite A se déclarer chez les clients de la chaîne de fast-food américaine Tropical Smoothie. La provenance égyptienne des fraises surgelées du restaurateur a dirigé les soupçons de la Food and Drug Administration (FDA) vers les producteurs de ce pays. Cependant, Le Caire a nié que ses fraises soient contaminées et, jusqu’à ce jour, la preuve de ces soupçons n’a pas été faite.

Alors que l’enquête se poursuit des deux côtés pour situer les responsabilités, ce rappel de l’ICAPP vient démontrer que l’image de la production égyptienne de fraises commence à être écornée en Amérique.

Source : agenceecofin.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *