Douanes : Un statut “Premium“ pour les entreprises catégorisées

douanes.jpg

Après le statut d’opérateur économique agréé, donnant lieu à beaucoup d’avantages, la douane s’apprête à lancer le statut sûreté – sécurité. Un statut premium s’adressant aux entreprises ayant déjà le certificat “simplification douanières” de la catégorie A.

C’est sans doute une bonne nouvelle pour les entreprises en ce début d’année. La douane s’apprête,  en effet, à mettre en place un nouveau statut, dénommé sûreté – sécurité, toujours dans l’objectif de simplifier la vie aux entreprises. C’est un statut premium qui vise les entreprises qui ont déjà obtenu le certificat ” simplification douanières” de la catégorie “A”. Le quotidien L’Economiste qui évoque le sujet dans sa livraison du vendredi 13 février, souligne que c’est un nouveau palier dans le système de la catégorisation mise en place en 2005, et qui compte 342 entreprises, dont 180 relèvent de la catégorie A. Le journal explique que ce nouveau label signifie que l’entreprise maîtrise toute sa chaîne de production ainsi que la sûreté et la sécurité de l’ensemble de sa chaîne logistique. Dans le détail,  ce nouveau statut sera accordé au terme d’un audit et constituera une marque de confiance qui permet à l’entreprise de bénéficier de facilités, telles que le passage au circuit vert, la simplification des procédures, la réduction des contrôles, le traitement prioritaire  de même que le dédouanement à domicile.

Outre les avantages précités,  l’entreprise bénéficie également de l’optimisation des coûts et des délais de la chaîne logistique, la mise à niveau de l’entreprise ainsi que de l’amélioration de la sécurité. Il s’agit du stade ultime de certification puisqu’il inclura des mesures de sécurité et de sûreté au niveau de tous les process, précise L’Economiste, qui ajoute que la circulaire d’application devrait être publiée bientôt. La demande d’agrément démarre par le dépôt d’un certain nombre de documents parmi lesquels un questionnaire d’auto-évaluation. Au total, pas moins de 13 aspects, allant de la politique générale de sécurité à la solvabilité financière en passant par la sécurisation des frets, le stockage et le chargement de marchandises, sont examinés. Cette auto-évaluation est, par la suite, vérifiée sur place par les services de la douane. Une première expérience est d’ores et déjà prévue dans les semaines à venir.

Source : le360.ma

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *