Des chiens et drones pour détecter les maladies de l’avocatier

drone_et_chien.png

Des chercheurs de l’université du sud de la Floride (USA) utilisent des chiens et des drones pour détecter une maladie qui tue les arbres d’avocatier dans la région.

En effet, ces chercheurs utilisent des chiens de races bergers hollandais et des malinois belges pour détecter les arbres infectés par la maladie du flétrissement du laurier qui se propage par le dendroctone asiatique appelé également Redbay scolyte sur des parcelles d’avocatier.

La détection précoce constitue le problème majeur de cette maladie, les arbres peuvent commencer à flétrir dans deux semaines.

Le professeur des sciences biologiques DeEtta Mills affirme qu’au moment où les arbres infectés sont détectés, le champignon a été probablement propagé aux arbres voisins par greffage racinaire.

Mills et Kenneth Furton, un prévôt et chimiste légistede la même université, mènent des recherches qui entrainent cinq chiens sur des terrains dans la région de Miami.

Les drones volants au-dessus des parcelles peuvent détecter les arbres symptomatiques à travers des chercheurs de signaux pour diriger les chiens dans les zones infectées.

“Les chiens balayent la zone en question et avec leurs nez puissants, arrivent à localiser précisément  90% des arbres infectés”, déclare Mills.

En raison des complications administratives, les chercheurs n’ont pas été en mesure d’utiliser les drones. Ils espèrent recevoir l’approbation des drones d’ici le mois d’août.

Les drones offrent une plus grande précision et peuvent mieux couvrir de plus grandes superficies, car les chiens seuls ne peuvent pas être utilisé pour balayer des grandes superficies” rajoute Mills.

Mills relate que ces chiens ne peuvent pas supporter les hautes températures pour longtemps, donc après environ 20 minutes les chercheurs sont obligés de les faire retourner dans les camionnettes climatisées.

Les chiens sont entrainés par le biais des bois malades et les échantillons d’arbres infectés détectés par les chiens sont envoyés aux chercheurs qui examinent l’ADN pour vérifier la contamination, affirme-t-elle.

“Si nous pouvons obtenir la permission d’utiliser les drones, ils nous aideront à identifier les domaines dont nous devrons intervenir et introduire les chiens pour pouvoir identifier les arbres infectés”.

La détection canine est une autre façon pour aider à sauver des millions de dollars du secteur de l’avocatier en Amérique du nord.

Les producteurs d’avocat en Floride ont perdu environ 4000 arbres d’un total de 800 000 arbres et la maladie s’est propagée dans tout le Mid-Atlantique et dans le Mississippi.

“Si on l’utilise sur des périmètres un peu plus étendus, le système de détection par des chiens et des drones pourrait également aider les producteurs en Californie et au Mexique pour protéger leur production qui est plus importante”, conclut-elle.

Source : thepacker.com

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *