Conflit Afourer # Tango : Eurosemillas nie que IVIA a émis un “avis“ contre Tango

nadorcott.jpg

Eurosemillas a nié, hier Mardi (07/10/14) que l’Institut valencien de la recherche agricole (IVIA) a émis un avis contre la Tangerine sans pépin, Tango (Tang Gold), dont la société andalouse détient les droits.

En fait, Eurosemillas, à travers une déclaration, a accusé AVA-ASAJA et le chercheur de IVIA Luis Navaro d’être partie prenante dans le conflit commercial et juridique. Elle avance que ce chercheur est avec ceux qui exploitent la mandarine concurrente, c’est-à-dire Nadorcott (Afourer) du Club des Variétés Végétales Protégées (CVVP).  

Cependant, après avoir consulté ce document, Eurosemillas dit qu’il s’agit seulement d’un rapport de trois pages signé par ce professeur et divulgué hâtivement par l’organisation valencienne précitée sans être évalué par le conseil scientifique.  Eurosemillas ajoute que  le contenu et les conclusions du dit rapport n’ont pas été approuvés par l’organe directeur du centre de recherche.

En outre, les experts, consultés par Eurosemillas, ont vivement critiqué le contenu et les conclusions du rapport signé par M. Navarro. En effet, selon eux, le rapport ne contient que des généralités, manque de rigueur et ne fournit pas des informations exactes et scientifiquement prouvées…

Dans ce sens, Eurosemillas a souligné que Luis Navarro agit en tant qu’expert des détenteurs de Nadorcott (Nador cott protection sarl) dans le processus d’enregistrement de Tango. C’est pour cela qu’il n’est pas un expert objectif et impartial. De plus, Luis Navarro est détenteur de mandarines tardive, également affectées par la sortie de Gold Tang (ou Tango) comme les variétés Safo et Garbi.

Selon Eurosemillas, avec la diffusion de fausses informations et en essayant de présenter le rapport de M. Navarro comme un document partagé par IVIA, il est évident que l’association AVA-Asaja tente d’influencer les agriculteurs en les incitant à s’abstenir de l’achat et la plantation de Tango jusqu’à la fin du conflit… affaire à suivre   

Source: 20minutes.es 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *