Comment abaisser le pH du sol

mesure, pH, Sol

En chimie, le pH permet de mesurer à quel point une substance est acide ou basique. Le pH obéit à une échelle comprise entre 0 et 14 : un pH proche de 0 est extrêmement acide, tandis qu’un pH proche de 14 est extrêmement basique et un pH de 7 est neutre. En jardinage et en horticulture, le pH du sol utilisé pour faire pousser des plantes peut affecter sérieusement la santé et la croissance de celles-ci. Alors que la plupart des plantes tolèrent un pH de 6,0-7,5, certaines poussent mieux sous certaines valeurs de pH. Par conséquent, les jardiniers sérieux s’attachent à apprendre les bases de la gestion du pH du sol. Lisez ce qui suit pour commencer à apprendre à baisser le pH de votre sol.

Étapes

Ajoutez de la matière organique. Beaucoup de types de matière organique, comme le compost, le fumier ou les paillis acide (en général les aiguilles de pin) peuvent baisser graduellement le pH de votre sol au fil du temps. Quand la matière organique se décompose, les bactéries et autres microbes ont besoin de temps pour faire le travail et altérer le sol. Cette option est donc bonne sur le long terme, mais ne vous donnera pas des résultats drastiques à court terme. Beaucoup de jardiniers choisissent d’ajouter de la matière organique à leur sol sur une base annuelle, afin de baisser petit à petit et graduellement leur pH.

La matière organique peut également donner d’autres bénéfices à votre sol, principalement parce qu’elle augmente son drainage et son aération.

Ajoutez du sulfate d’aluminium. Pour baisser rapidement le pH, ne vous fiez pas à l’abaissement lent et graduel qu’induit la matière organique. Utilisez plutôt l’un des nombreux additifs permettant d’acidifier le sol que vous pourrez trouver dans n’importe quelle jardinerie. Le sulfate d’aluminium est l’un de ces additifs, c’est l’une des solutions les plus rapides qui existent. Il produit de l’acidité dans le sol dès sa dissolution, ce qui, en jardinage, signifie qu’il a un effet instantané.[5] Grâce à cette propriété, le sulfate d’aluminium est un excellent choix pour baisser rapidement le pH de son sol.

Selon le pH initial de votre sol, la quantité de sulfate d’aluminium que vous devez utiliser peut grandement varier. En général, vous devez vous attendre à utiliser environ 500 g de sulfate d’aluminium pour baisser le pH d’un mètre carré de sol de 1 (en général de 7,0 à 6,0, de 6,0 à 5,0, etc.). Cependant, il peut être dangereux pour vos plantes d’utiliser trop d’additifs, donc consultez les ressources du web, afin d’avoir une information plus précise sur l’usage qu’il faut en faire.

Ajoutez du soufre. Un autre additif très puissant est le soufre sublimé. Comparé au sulfate d’aluminium, le soufre est généralement moins cher, plus puissant (en termes de quantité nécessaire), et il agit moins rapidement. Cela s’explique par le fait que le soufre doit être métabolisé par les bactéries présentes dans le sol pour être transformé en acide sulfurique, ce qui prend du temps. En fonction de l’humidité du sol, de la quantité de bactéries présentes et de la température, le soufre peut mettre jusqu’à plusieurs mois avant de produire un effet sensible sur le sol.

Comme cela a été signalé ci-dessus, comparé au sulfate d’aluminium vous aurez généralement besoin d’une relative petite quantité de soufre pur sublimé afin de produire une modification équivalente de pH. En général, vous avez besoin de 90 g de soufre pour baisser le pH d’un mètre carré de sol de 1. Consultez une ressource en ligne (comme celle-ci) pour avoir plus d’information sur l’usage précis à en faire.

1.      Ajoutez de l’urée enrobée de soufre. Tout comme le soufre et le sulfate d’aluminium, les additifs de sol qui contiennent de l’urée enrobée de soufre peuvent augmenter l’acidité du sol au fil du temps (en abaissant son pH). Tout comme un additif, l’urée agit assez vite, en produisant des effets une semaine ou deux après avoir été introduite dans le sol. L’urée enrobée de soufre est un ingrédient que l’on retrouve fréquemment dans un grand nombre d’engrais. Donc si vous aviez déjà prévu de fertiliser vos plantes, vous pouvez vous dispenser de chercher un additif de sol supplémentaire en en choisissant directement un qui contient ce type d’urée.

Le contenu de l’urée enrobée de soufre varie d’un engrais à l’autre, donc lisez bien les instructions incluses dans votre engrais pour déterminer la quantité adéquate à utiliser pour votre jardin.

Ajoutez un autre additif acide. En plus des additifs listés ci-dessus, beaucoup d’autres substances peuvent abaisser le pH du sol. Beaucoup de ces substances sont incluses dans certains mélanges d’engrais, tandis que d’autres sont vendues au détail. La durée et la quantité nécessaires peuvent grandement varier pour chacune, donc lisez bien l’emballage ou renseignez-vous auprès des employés qualifiés de votre jardinerie. Voici quelques additifs qui peuvent abaisser le pH de votre sol :

o    Le phosphate de diamine

o    Le sulfate ferrique

o    La tourbe

o    Le nitrate d’ammonium

 

La myrtille a besoin d’un pH acide :

La myrtille, prospère dans les sols hautement acides (en général un pH de 4,0 – 5,0 est idéal). Mais il y a plusieurs autres espèces de baies qui aiment aussi l’acidité. Par exemple, les canneberges, qui poussent mieux entre 4,2 et 5,0, ou les groseilles, le cassis et les baies de sureau qui poussent mieux à un pH compris entre 5,5 et 6,5.

 

 Source

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *