Cochenille du cactus: les explications d’un expert

Par Khalid Mesfioui le 11/08/2018 à 17h25 

Abderrahmane Ait Hamou, est un ingénieur agronome, expert en culture de cactus et ancien président de l’Association Nationale pour le Développement du Cactus (ANADEC). Dans cette interview, il réagit aux informations sur la cochenille du cactus ravageant des plantations de figues de barbarie.

 On parle de plus en plus, ces derniers temps, de la cochenille du cactus ravageant plusieurs plantations de figue de barbarie. De quoi s’agit-il exactement?
Abderrahmane Ait Hamou: La cochenille de cactus est un insecte hémiptère, ayant de longues antennes, deux paires d’ailes et des pièces buccales piqueuses, qui appartient à la famille des Dactylopiidae qui comportent plusieurs espèces dont les plus connues sont: le Dactylopius coccus et le Dactylopius opuntiae. Ces deux espèces vivent sur les raquettes de cactus et produisent, en quantité et qualité différentes, le colorant naturel appelé le rouge de carmin. La première espèce peut être qualifiée de domestique car elle est élevée pour produire ledit colorant. Le Pérou est le premier exportateur (80% de la production mondiale).

Par contre, la deuxième est souvent qualifiée de sauvage. Elle produit aussi le colorant mais avec une qualité médiocre. C’est cette dernière qui a envahi notre pays et a causé les énormes dégâts que nous observons. Notons que les femelles de cet insecte n’ont pas d’ailes et se fixent sur les raquettes pour y pondre les œufs tandis que les mâles volent. Attirés par la lumière, ces derniers envahissent les maisons pendant le soir et gênent les habitants.

Précisons aussi que les figues issues de vergers infestés ne présentent aucun danger pour les consommateurs. Le rouge de carmin, nous l’avons dit, est un colorant naturel utilisé en industrie agroalimentaire. Les rumeurs partagées sur les réseaux sociaux n’ont aucun fondement. Au contraire, ces rumeurs ne font qu’amplifier les difficultés des producteurs qui cherchent à commercialiser leur production.

 

Source: http://m.le360.ma

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *