Cancer du sein : consommer des fruits et légumes à l’adolescence réduit les risques

fruits_et_legumes.jpg

Une étude américaine a permis d’observer que les personnes ayant consommé le plus de fruits et légumes à l’adolescence ont un risque moindre de développer un cancer du sein à l’âge adulte. Sans pouvoir en déterminer les raisons exactes, ces conclusions confirment un peu plus l’intérêt des fruits et légumes dans la prévention des cancers.

Plusieurs études avaient déjà mis en évidence l’intérêt de consommer des fruits et légumes à l’âge adulte pour prévenir certains cancers, notamment le cancer du sein. Des chercheurs américains ont cherché à savoir si une consommation précoce, à l’adolescence, pouvait aussi être bénéfique.

Un risque diminué de 25 %

Pour cela, ils ont suivi 90 000 infirmières âgées de 27 à 44 ans au début de l’étude, sur une période de 20 ans, à qui ils ont demandé de lister leur consommation de fruits et légumes à l’âge adulte, mais également à l’adolescence pour près de la moitié d’entre elles qui ont pu s’en souvenir. Ils ont ainsi constaté qu’une consommation importante de fruits et légumes pendant la période de l’adolescence (2,9 portions quotidiennes en moyenne) était associée à une diminution du risque de développer un cancer du sein de près de 25 %.

Parmi les fruits qui sembleraient les plus bénéfiques pendant l’adolescence, on retrouve les pommes, les bananes et le raisin. Chez les jeunes adultes, les oranges et le chou kale auraient le meilleur effet préventif.

Aucun effet constaté sur les jus de fruits

Les chercheurs américains ont constatés ces effets préventifs uniquement sur la consommation de fruits et légumes frais. Aucun bénéfice n’a pu être constaté quant à la consommation de jus, que ce soit à l’adolescence ou à l’âge adulte.

Un article correspondant à cette étude, publié par l’université d’Oxford, note cependant que des recherches complémentaires seront nécessaires pour confirmer l’effet protecteur de la consommation de fruits et légumes par les adolescents et les jeunes adultes sur les risques de cancer du sein. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un argument supplémentaire pour inciter la population, notamment les jeunes, à en consommer davantage.

Les recommandations du PNNS sont de consommer au moins 5 fruits et légumes chaque jour.

 

Source : doctissimo.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *