Belgique : « Les prix des melons Charentais marocains sous pression en raison de l’augmentation de l’offre »

« En raison du beau temps de ces derniers jours, la demande de melons Charentais marocains a été très bonne. Jusqu’à il y a environ une semaine, l’offre était limitée, mais ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui. De plus en plus de régions sont maintenant en production et de nombreux melons Charentais sont sur le marché pour répondre à la demande. En conséquence, les prix sont sous pression », explique William Willems de Central Fruit. « Les prix varient considérablement et dépendent fortement de la qualité de la région de production. Nous travaillons avec le producteur Idyl depuis des années, et ils sont dévoués à la qualité. C’est pourquoi le prix de nos melons peut être légèrement plus élevé que la valeur du marché. »

« Le Charentais est un melon typique pour notre clientèle belge, bien qu’il ne soit pas aussi populaire auprès de nos clients marocains, qui préfèrent la pastèque, le melon jaune ainsi que le melon piel de sapo », explique Willliam. Assez peu de pays sont actuellement en production. « Naturellement, il y a un approvisionnement précoce en provenance d’Espagne, mais cet approvisionnement est assez limité. Le produit actuellement sur le marché provient principalement des serres. Il y a aussi quelques volumes en provenance du Sénégal et de la République Dominicaine, mais il s’agit généralement de produits assez chers qui se concentrent davantage sur des marchés de niche. » 

Source : freshplaza.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *