La bactérie Xylella détectée en Espagne peut attaquer plus l’amandier que l’olivier

La conseillère de l’Agriculture Espagnole, Elena Cebrián, a déclaré que les enquêtes ont été intensifié après la première détection de l’épidémie de Xylella fastidiosa dans un verger d’amande dans la municipalité de Guadalest,  région d’Alicante de Marina Baixa .

Ella a également confirmé que la sous – espèce Multiplex est la cause de l’épidémie, ce qui permet de préciser le suivi, en fonction des espèces de plantes hôtes les plus sensibles à cette souche, comme les plantes d’amande et d’autres fruits ainsi que les plants d’ornement.

Selon des sources bien informées de la conseillère, cette maladie peut causer de graves dommages aux cultures telles que les agrumes, les raisins ou les olives et  menace d’abattage les arbres de Valence. Cebrian a fait ces déclarations après la mise en place d’un comité technique sectoriel pour analyser la situation avec différents représentants du secteur agroalimentaire.

Après la réunion, à laquelle ont assisté le secrétaire régional de l’Agriculture, Francisco Rodriguez Mulero et le directeur général Roger Llanes, Cebrián a expliqué que jusqu’à présent aucune nouvelle détection n’a été confirmée.

Toutefois, le développement du plan d’urgence va être poursuivi, en effectuant des tâches intensives de prospection, d’échantillonnage et de piégeage dans une zone de 100 mètres autour du foyer de la première détection au Guadalest, ce qui représente une superficie de plus de sept hectares.

De plus, la zone de vigilance restera d’un rayon de 10 kilomètres conformément aux règles européennes (décision 2015/789 et ses modifications).

La conseillère régionale a ajouté que les rapports sont en cours d’élaboration pour assurer la traçabilité du matériel végétal des pépinières dans la région afin d’identifier le processus d’origine, de production et de distribution de ce matériel au cours des trois dernières années, qui est immobilisé par mesure de précaution.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *