“Augmentation impressionnante de la consommation de myrtilles au bassin méditerranéen”

Le climat au Maroc et dans le sud de l’Espagne a été jusqu’à présent idéal pour la culture de la myrtille. “Nous sommes très chanceux cette campagne, car nous avons un approvisionnement de myrtilles de très bon calibre, d’une très bonne qualité gustative et de fermeté suffisante. C’est une situation très différente de celle de l’année dernière, dans laquelle les conditions météorologiques défavorables, avec des précipitations excessives en Mars, Avril et Mai ont eu un impact négatif sur la durée de conservation du fruit “, explique Tanguy Debiesse, directeur de stratégie de la compagnie Fresh Royal.

Il a également ajouté que les prix sont actuellement bons sur les marchés européens. “Les premiers fruits en provenance du Maroc et de Huelva sont plus frais et plus homogènes en termes de qualité que ceux de l’hémisphère sud. Les nouveaux responsables des grandes chaînes de distribution européennes ont déclaré qu’ils n’étaient pas très satisfaits de leur irrégularité et estimaient que la qualité de nos fruits est plus fiable. De plus, la majeure partie de la production de myrtilles de Huelva est en retard, ce qui signifie que le marché est toujours bien équilibré et que les prix sont bons. “

Cette année, la société basée à Séville et possédant des plantations de myrtilles au Maroc et a des contrats avec des producteurs de Huelva, a vu sa superficie s’étendre d’environ 10%. La récolte commence en mi-décembre et se termine en Juillet. La récolte de cette année devrait dépasser les 9 millions de kilos.

“Nous misons beaucoup sur ce produit et nous continuons à augmenter chaque année en volume, au fur et à mesure que la demande augmente. Nous sommes le producteur de fruits rouges le plus intégré, car nous avons notre propre programme de sélection et nos propres pépinières, qui font un travail de sélection et de rénovation efficace “, déclare Tanguy Debiesse.

Royal à deux marques de myrtilles caractérisées par leurs saveurs, textures et couleurs différentes. Il y a d’un côté Blue Aroma, qui propose des variétés plus aromatiques, et d’autre part, la gamme Royal Sweet, avec plus des saveurs moins acide. “Nous visons des lignes de variétés différentes partageant les mêmes caractéristiques. L’idée est que le consommateur ne soit pas confus et qu’il soit plus facile pour lui d’identifier ses préférences”, a déclaré Tanguy.

La majeure partie des ventes de myrtilles de la société est destinée à l’Europe, où, selon Tanguy, la consommation enregistre une croissance importante dans des pays tels que la France, l’Italie et l’Espagne. “La croissance de la consommation de myrtilles dans ces pays est impressionnante. Elle est encore loin de celle des pays les plus nordiques de l’Europe, mais elle est sur la bonne voie.”

En outre, ils exportent également vers des destinations plus lointaines, telles que le Moyen-Orient, Hong Kong ou les États-Unis. Les exportateurs espagnols ont tout intérêt à conquérir le marché chinois, où cette entreprise expédie déjà des fruits à noyau. Selon Tanguy, “bien qu’il puisse être intéressant de diversifier nos marchés, ce n’est pas non plus la solution à tous les problèmes. En outre, tout le monde n’est pas prêt à exporter vers ce marché”.

Selon Tanguy Debiesse, l’un des aspects sur lesquels le marché de la myrtille pourrait sûrement voir quelques changements est sa segmentation. “Pour le moment, les supermarchés ont peu de place pour les myrtilles, contrairement à ce que nous voyons avec d’autres fruits rouges, comme les fraises. Je pense qu’à l’avenir, il y aura des lignes avec des prix et des qualités différents, comme nous le voyons déjà aux États-Unis et au Royaume, qui sont en avance par rapport au reste de l’Europe “.

source : freshplaza.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *