Algérie : Hausse de 30% de la production nationale d’agrumes

agrumes_algerie.jpg

La production algérienne d’agrumes a enregistré une  hausse de 30 % comparativement à l’année écoulée, a indiqué, jeudi 15 janvier à Blida, le secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Mohamed Alioui.
Procédant à l’ouverture du premier Salon des agrumes de la commune de Oued El Alleug, en compagnie du wali de Blida, Mohamed Ouchen, M. Alioui a fait part, à cet égard d’une “grande disponibilité des agrumes, durant cette  saison, sur le marché, contrairement aux années précédentes, durant lesquelles  la récolte était épuisée au bout d’un à deux mois”.  Le SG de l’UNPA a également relevé une “augmentation progressive de la production maraîchère et fruitière nationale”, grâce “aux efforts consentis par l’Etat au profit de ce secteur d’importance”, signalant la mise au point d’un nouveau programme par le ministère de tutelle, prévoyant le renouvellement des arbres ayant dépéri, au même titre que les espèces accusant un manque en Algérie, a-t-il expliqué. La plaine de la Mitidja, s’étalant sur les wilayas de Blida, Tipasa, Boumerdès et Alger, est classée leader national en matière de production d’agrumes.
Intervenant à l’occasion, le président de l’APC de Oued El Alleug, Ahmed Ferhoune, a signalé que sa commune occupe depuis six années la première place nationale en matière de production d’agrumes. Il a néanmoins déploré un déficit en eau d’irrigation, en dépit de l’existence d’une importante nappe d’eau souterraine dans la région de Megtaâ Kheira.
Ceci  ajouté à l’interdiction faite aux agriculteurs locaux de procéder à des forages anarchiques sans autorisation, qui est “très difficile à acquérir”, a-t-il fait remarquer.
MM. Alioui et Ouchène se sont engagés au lancement d’une étude technique pour la prise en charge de ce problème (d’irrigation) à partir du barrage Bouroumi (Tipasa), ou Douéra, voire à partir de l’oued Chiffa, qui comporte de nombreuses retenues collinaires.
 L’organisation, durant trois jours, du Salon des agrumes est inscrite  au titre de la politique gouvernementale visant l’encouragement de la production nationale et locale, afin de “réduire les importations agricoles”, a-t-il fait savoir. Organisé à l’initiative de la commune d’Oued El Alleug, en collaboration avec la direction des services agricoles et la Chambre d’agriculture locale, le Salon, le premier du genre dans cette collectivité, regroupe une trentaine  d’exposants de différentes régions de la wilaya (Mouzaia, Chebli, Ben Khelil,  Beni Tamou), venus faire la promotion de leurs récoltes d’agrumes, englobant  une douzaine de variétés (thomson, clémentine, citron, pamplemousse), en plus de plusieurs variétés de miel et de produits artisanaux. La commune d’Oued El Alleug est le premier producteur national d’agrumes, avec une récolte prévisionnelle estimée à 500.000 q pour cette campagne  agricole 2014-2015. Plus de 6.840 agriculteurs activent au niveau du verger agrumicole de cette localité, s’étendant sur une surface de 2.878 ha, repartie entre 161 exploitations agricoles collectives, 94 exploitations individuelles, et deux fermes pilotes.

Source : elmoudjahid.com

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *