Agrumes : des pertes estimées à 700 millions en Valence

L’Association des agriculteurs de Valence (AVA-Asaja) a alerté sur la possibilité de pertes dont la valeur est de 700 millions d’euros pour  les agrumes Valenciennes à cause de l’impact des restrictions de l’Union européenne sur le volet phytosanitaire.

C’est l’une des données d’un rapport européen sur l’impact que peut entraîner l’interdiction de l’Union européenne de 75 substances actives actuellement disponibles pour la protection des cultures, a rapporté AVAAsaja.

Selon le rapport, présenté le 07 mars lors d’une conférence de presse par AVA et l’Association des entreprises pour la protection des végétaux (AEPLA), les restrictions sur l’applications de certains produits phytosanitaires pour les agrumes engendreront une baisse de rendement de 36% pour les agrumes valenciens , soit  700 millions en termes de pertes  économiques ( 1.500 millions en Espagne),  15.000 postes de travail en termes de pertes d’emplois et l’abandon de 30.000 hectares.

D’autres cultures seront également touchées.  L’étude indique que pour la vigne, par exemple, la baisse de rendement serai de 13%, soit 11,2 millions d’euros comme pertes économiques, ainsi que 8.000 hectares qui peuvent être abandonnés (assurant 800 postes de travail).

Le rapport est basé sur une liste de  la Commission européenne substituant  75  substances actives et se concentre sur sept cultures de base dans l’UE (pomme de terre, orge, blé, betterave à sucre, le canola, le maïs et la vigne) et 24 cultures spécialisées.

Son analyse a été réalisée à partir de la productivité et des coûts moyens sur cinq ans (2009-2013) pour calculer les variations annuelles moyennes dans neuf états membres de l’UE.

Dans la catégorie  des cultures les plus touchées figurent les agrumes pour lesquels les coûts de production augmenteraient de 50%; l’olive et la tomate sous serres dont la performance diminuera de 35 à 45%, tandis que  le pourcentage de diminution variera entre 1 et 30% pour les autres cultures.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *