Agrumes : L’Espagne se prononce contre les importations de l’Afrique du Sud

Une plus grande disponibilité des oranges d’Afrique du Sud freine les ventes des fruits de nouvelle saison d’Andalousie, selon les producteurs.

Les agrumiculteurs de la province de Huelva affirment que la disponibilité des importations sud-africaines sur le marché européen nuit aux ventes d’agrumes espagnols en début de saison.

Lorenzo Reyes, président de l’Association de Citriculture de Huelva, a déclaré que les variétés d’oranges de la province, qui sont plus petites après un été chaud et sec, sont négligées au profit de fruits plus mûrs de l’Afrique du Sud.

En 2016, l’Union européenne a décidé de réduire les droits de douane sur les importations sud-africaines et de prolonger la période sans droits de douane de six semaines jusqu’à la fin novembre, une mesure que les producteurs espagnols estimaient devoir toucher leurs ventes en raison du chevauchement accru des approvisionnements.

La saison dernière, les oranges sud-africaines auraient été disponibles dans les supermarchés européens jusqu’en janvier, ce qui a exercé une pression considérable sur les prix.

Selon les chiffres du ministère de l’Agriculture, la production des agrumes en Andalousie devrait atteindre 2.018 millions de tonnes en 2017/18, un volume similaire à la saison dernière.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *