Agrumes : faibles stocks en Afrique du Sud

agrumes_sud_afrique.jpg

Jusqu’ici la commercialisation des agrumes d’Afrique du Sud a été, en général, bonne cette saison. Bien que les exportateurs sud-africains trouvent de plus en plus de marchés, le volume d’agrumes destinés à l’Europe a été légèrement supérieur à ce qu’il était l’an dernier, “La différence cette saison est que le fruit est arrivé sur un marché vide, il n’y avait aucun stock en oranges Valenciennes “, explique Eddy Kreukniet de Exsa Europe.

Les oranges

“La saison des Navels, Navel Late et la Gold d’automne sera terminée dans trois semaines, je pense que ces variétés vont finir la saison avec les prix actuels. La qualité des oranges facile à peler, est très bonne; Les Navels trouverons également leur chemin sur le marché au cours des prochaines semaines “, prévoit Eddy. “Dans les prochaines semaines il y’aura plus de fruits en raison de la variété Valencia qui entrera en production dans toutes les régions à cette époque. Normalement, un grand volume arrivera peu de temps avant le délai fixé, le 15 Octobre, mais je m’attends à un approvisionnement qui soit plus étalé cette année “.

Citron / pamplemousse / tangerines

Le marché du citron a été stable cette saison avec des prix élevés, “L’offre et la demande étaient en équilibre, et une situation stable sur le marché devrait se poursuivre au cours des prochaines semaines“, dit Eddy. “Le marché de pamplemousse a connu un énorme déficit et les prix étaient élevés depuis le début de la saison. Ainsi il n’y aura pas suffisamment de fruits pour combler la saison dans l’hémisphère nord. Les exportateurs sud-africains ne peuvent pas donner un coup de main mais ils sont contents. Un prix de pamplemousse de 13/14 Euros est quelque chose sur laquelle tout le monde dans le secteur est d’accord. Les prix de la Tangerine sont aussi nettement mieux que la “dramatique“ saison de l’an dernier, “le marché est rempli de clémentines, de Clemanova, de Nova et maintenant la Nadorcott et Mineola tangelos sont en route, ainsi que quelques variétés de luxe comme Or et Mor “.

“Il n’y a pas beaucoup d’alternatives sur marché des agrumes pour le moment. Le Brésil et l’Uruguay ont un volume disponible limité et l’Argentine n’envoie guère beaucoup d’agrumes, sauf pour les citrons. Les Sud-Africains ont toujours exporté 35% des agrumes vers l’Europe chaque année, mais elles exportent aussi à de nombreux autres destinations, et cela a été le salut pour nos  agrumes. Dans le passé, les pays ont été dépendants de l’Europe, mais maintenant, l’Europe est juste l’un des nombreux marchés. Le Moyen-Orient, l’Extrême-Orient et les marchés locaux sont de plus en plus important, et il est toujours bien d’avoir une multitude de clients “.

Le problème de la tache noire (Citrus Black Spot)

 

La menace d’une action à cause du Citrus Black Spot est toujours possible. “En Afrique du Sud et en UE.  Il y’a des producteurs sud-africains qui ne peuvent plus envoyer leurs marchandises vers l’UE en raison de la menace. Supposons que tout soit arrêté demain, alors vous verrez immédiatement une situation différente. Tout d’abord, ils l’ont trouvé en Angleterre sur des citrons bio, maintenant ils disent qu’ils l’ont trouvé dans d’autres endroits. Ce qui rend la situation si compliquée est que personne ne sait quelles actions possibles pourraient être prises,“ dit Eddy.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *