Agrumes : Espagne, AVA-ASAJA exige des mesures drastiques après la détection du psylle africain, vecteur du HLB (greening)

greening.jpg

L’Association des agriculteurs de Valence (AVA-ASAJA) a exigé à la fois au ministère de l’Agriculture et aux différents départements régionaux de l’agriculture de mettre en place, en toute urgence, des mesures rigoureuses de contrôle après la détection en Galicie (sud d’Espagne), et pour la première fois dans la péninsule ibérique, du psylle africain (Trioza erytreae) vecteur de la maladie du “Greening“ (HLB : Huanglongbing)  des agrumes, dont les effets sont dévastateurs pour les cultures.

“Nous faisons face à une situation très critique“, déplore Cristobal Aguado président de AVA-ASAJA, “et il est absolument essentiel que le Ministère de l’Agriculture, en coordination avec les communautés autonomes, établisse un plan de surveillance, de contrôle et de prévention afin d’éradiquer l’insecte de la Galicie et d’empêcher sa propagation à d’autres zones. Ceci est très déterminant pour le futur des agrumes en Espagne. Ce qui vient d’arriver est très grave et nous nous attendons à une réaction immédiate et active des autorités. “

En effet, la maladie du “Greening“ qui se propage par l’insecte dont la présence a été mentionné dans la péninsule ibérique, est le résultat d’une bactérie qui provoque des dommages irréversibles aux agrumes. Cette maladie provoque une baisse progressive de la production des arbres au point de les rendre improductifs et finit, généralement, par les tuer. Ce qui rend la situation plus critique, c’est qu’il n’y a aujourd’hui aucun remède efficace pour lutter contre ce problème. Une fois détecté, la seule solution reste d’arracher et brûler les arbres infectés pour essayer d’arrêter la propagation de la maladie du “Greening“.

Originaire de l’Asie, le psylle africain a également été détecté en Afrique et au Brésil dans lequel plus 27 millions d’arbres d’agrumes ont été détruits sur moins de dix ans à cause de ce ravageur. Cette superficie est équivalente à la superficie totale des agrumes cultivés à Valencia.

Les États-Unis souffrent également de la présence du “Greening“. En Californie, ils appliquent un plan de contrôle très rigoureux pour prévenir sa propagation et AVA-ASAJA estime que, compte tenu des circonstances, l’Espagne doit prendre des mesures préventives dans le même sens.

“En Californie, ils sont conscients de l’ampleur du problème et agissent en conséquence“, a déclaré Cristóbal Aguado. “Ils établissent des contrôles approfondis par des pièges, isolent les zones où l’insecte vecteur de la bactérie a été détecté, et les traitent en masse avec des pesticides pour prévenir la propagation de la maladie à d’autres régions. “

“Un grand travail de prévention doit être réalisé avec une grande rigueur parce que si le “Greening“ affecte le secteur d’agrumiculture Espagnol nous serrons perdus“. “Pour cette raison je le répète, nous nous attendons à une réponse immédiate du ministère et de la commune de valence  pour prendre et mettre en place les mesures nécessaires parce que nos agrumes sont en danger “.

 Source : valenciafruits.com

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *